Voici le pari fou que s’est lancé une jeune entreprise de la Tech : miser sur l’abandon progressif du monde des PC au profit des smartphones pour les achats en ligne. Jusque là, rien qui ne semble impossible à atteindre dans les prochaines années.

Mais là où le projet innove, c’est sur leur envie d’entièrement décentraliser la plateforme marchande : plus aucun intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur, pas même un intermédiaire bancaire !

 

Exploitation de la blockchain et technologie peer-to-peer

 

À l’heure ou le grand public entends de plus en plus parler de blockchain, de Bitcoin et autres cryptomonnaies, mais ne sait pas vraiment comment s’en servir, StuffGoGo prend les devants et souhaite intégrer directement dans sa future plateforme l’utilisation d’une cryptomonnaie créee pour l’occasion : le SGG (pour StuffGoGo).

L’usage de cette cryptomonnaie (liée au bitcoin et à l’ethereum) couplée à plusieurs brevets en cours de finalisation a pour but de rendre les achats et la vente de biens et services sur la plateforme anonymisés, sans commissions bancaires, sécurisées et faciles d’utilisation pour tout le monde.

La plateforme d’échange est prévue pour pouvoir vendre aussi bien des objets, des services, de l’immobilier et des biens immatériels.

Voir leur étude complète à ce sujet : http://stuffgogo.com/whitepaper/SGGWhitepaper_FR.pdf

 

Une ICO dès samedi

 

Afin de continuer leur développement, StuffGogo se prépare à lever des fonds sous la forme d’une ICO qui débutera samedi à 8h. Le but de l’entreprise est de lever l’équivalent de 1.2 millions de dollars en créant 1 milliard de tokens de la nouvelle cryptomonnaie SGG qui permettra d’acheter sur la plateforme d’e-commerce décentralisée.

Cette ICO sera limitée à 50% des tokens qui seront créés, avec un bonus de 20% pour les acheteurs durant les 2 premiers jours. Pour participer à l’ICO, vous devez avoir un portefeuille Ethereum avec un minimum de 0.1 ETH (soit environ 24€). À ce prix là vous recevrez directement dans votre même wallet 500 SGG (ou 600 les deux premiers jours), ce qui porte le prix unitaire du SGG à 0,05€.

Le but affiché est d’atteindre 10% du marché des ventes entre particuliers, soit 1 milliard de dollars, ce qui pourrait multiplier la valeur du SGG d’un facteur 100 si cette proportion est atteinte.

 

Recommandations ?

 

L’Ethereum a été crée pour participer aux ICO, et pour ma part je suis tentée par l’idée que le futur du m-commerce puisse se faire sur des plateformes décentralisées et indépendantes des GAFAA (Google, Facebook, Amazon, Apple, Alibaba) et sur lesquelles les utilisateurs auraient un vrai contrôle.

Néanmoins j’aurais quand même préférée déjà avoir pu tester leur plateforme de e-commerce, même en version normale sans technologie blockchain ni cryptomonnaies, avant de participer à l’ICO. En effet même si le projet semble une bonne idéé, les habitudes des consommateurs pourraient les faire rester sur leurs marchands habituels.

Du coup je pense attendre au moins le premier jour et voir si du monde achète des SGG, et si c’est le cas peut-être en acheter quelques uns pendant la période de bonus de l’ICO (avant lundi 8h). Dans le pire des cas j’aurais perdue un peu d’Ethereum, et dans le meilleur des cas ce sera un gros coup pour le futur. Étant donné que le transfert minimal est de 0.1 ETH, les risques sont très limités.

Articles sur le même sujet :

Pin It on Pinterest

Share This